Les conséquences

La  création d’un nouveau département : le Homeland Security

Homeland Security (United States Department of Homeland Security) est un département de l'administration fédérale américaine créé en novembre 2002 à l'initiative du président George W. Bush, en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Son objectif est d'organiser et d'assurer la sécurité intérieure du pays.

Fichier:US Department of Homeland Security Seal.svg

Le département  regroupe les agences de sécurité et  d’intelligence pour permettre un meilleur échange de communication. Elle combine 22 agences fédérales liées à la sécurité du pays, notamment les US Coast Guard, les douanes, le Secret Service, les gardes frontières, l'Agence fédérale des situations d'urgence ou encore l'administration de sécurité du transport. Cette dernière a été créée  pour effectuer des contrôles de sécurité sur les passagers et les bagages dans  la plupart des aéroports.
Il  compte, en 2011, plus de 200 000 employés pour un budget de 100 milliards de dollars. Ce département bénéficie également du soutien des agences de la Communauté du renseignement (CIA, NSA, FBI ...).
Chargée entre autres du contre-espionnage au sein du territoire américain, elle dispose de grands pouvoirs d'investigation, concrétisation de la loi dite « USA Patriot Act ».
Avant les attentats, il n’existait aucun  partage entre les différentes agences fédérales comme le Service d'immigration et de naturalisation, le FBI ou la CIA. La Loi sur la sécurité intérieure démolit ces murs de séparation, créant avec SARPA un bureau centralisé avec le pouvoir sans précédent de relier des bases de données gouvernementales et commerciales grâce à une technique connue sous le nom d' «extraction de données».